La rue du Dr Vincent

Marie-François-Eugène Vincent naît le 2 juillet 1859 à Morhange (Moselle). En 1871, la famille Vincent quitte la partie lorraine devenue allemande pour s’installer à Nancy. Eugène fait ses études de médecine à Paris. En 1886, il s’installe à Gouvieux et se dévoue au service de la population. Il est le « médecin des pauvres ». Il s’investit dans la vie locale : membre du bureau de bienfaisance, président de la société musicale, du conseil paroissial et conseiller municipal en 1904. Son action est particulièrement remarquable pendant la Grande Guerre. Sa connaissance de l’allemand permet d’éviter des débordements pendant l’invasion de Gouvieux (3-4 septembre 1914). Remplaçant, comme il peut, les médecins mobilisés, il se rend  à Boran-sur-Oise, Précy-sur-Oise, Saint-Leu d’Esserent, par tous les temps, à pied, en vélo, traverse l’Oise en barque ; il n’y a plus de ponts … Seul médecin de l’hôpital militaire de Gouvieux, l’Ambulance 31 de 21 lits qui soignera environ 500 blessés pendant la durée de la guerre, il prodigue aussi ses soins aux civils. Après l’Armistice, le docteur continue ses différents engagements. Décoré en 1933 de la croix de chevalier de la Légion d’Honneur pour les services rendus à la communauté, il décède à Gouvieux le 27 septembre 1940.

La rue du Dr Vincent à l’arrière plan, vers la fin des années 1970.
Livre co-écrit par la Docteur Vincent en 1896, à propos de l’hôpital James de Rothschild de Gouvieux.
Intérieur de l’hôpital
Intérieur de l’hôpital
Le Docteur Vincent est également présent pendant la Première Guerre mondiale, où il soigne de nombreux blessés. (Lire « Gouvieux pendant la Première Guerre mondiale 1914-1918  »